alt text
PIERRE-OLIVIER LEURENT
Webmarketeur

PRENDRE UN CAFE AUJOURD’HUI

>Loading...
Error
Error!

DERNIERS TWEETS

Menu
Close
Sep 12, 2011

La fin des médias sociaux 1.0 – part 2 : mon avis

0 Comment | By
charte-medias-sociaux1
Comme vu dans la partie 1 de cet article, la lassitude guette les utilisateurs des médias et réseaux sociaux actuels, surtout aux Etats-Unis. Facebook connait des usages en baisse chez les jeunes et particulièrement aux Etats-Unis. L’entreprise de Mark Zuckerberg et l’oiseau gazouillant connaîtront-ils le même sort que MySpace, qui sombre progressivement et dont la fréquentation est passée de 73millions de visiteurs en février à 33,5 millions en juin 2011?
Comment endiguer les risques croissants vus dans l’article précédent sur les possibilités de déclin progressif des réseaux sociaux populaires comme Facebook ou Twitter, notamment chez les jeunes adultes prescripteurs ?

L’écoute ou la mort !

Ecouter et suivez ce que disent de vous vos clients, prospects, partenaires, salariés,… votre marché en somme ! De nombreux outils existent, gratuits ou payants et certains d’entre eux ont été rachetés en 2011 (par exemple Radian6 parSalesforce, etc.), preuve de leur intérêt croissant et futur. Le nerf de la guerre sera de savoir ce qui est dit de vous en temps réel et d’avoir la possibilité d’y répondre de manière immédiate. En juin 2011, RSW/US et WebLiquid ont demandé à 237 marketeurs leurs outils de veille : 46% utilisent Google Alerts. Les conversations qui mentionnent l’entreprise son tdonc vérifiées, mais leur contenu est rarement répertorié ou analysé de manière précise et automatisée. Un pas qu’il faut franchir pour améliorer la qualitéd’écoute et optimiser la réaction en cas de début de bad buzz ou pour mieux comprendre son marché.

Continuer à produire des contenus de qualité et optimiser son community Management
Il faut déterminer la valeur ajoutée de sa présence sur les médias sociaux :qu’est ce que je peux apporter de plus/de mieux par rapport à mes concurrents.Pas de contenu, pas d’existence ! Quels sont les contenus que je peux donc mettre en valeur ? L’écoute est l’étape préliminaire indispensable pour connaître les besoins de sa cible. Ensuite il faut s’adapter, parler (pas trop souvent) de ses produits,créer des happenings, mettre en avant son expertise et surtout faire correctement le travail d’un community manager (gestion des commentaires, poser des questions à sa communauté pour la faire réagir, mettre en avant les membres…).

Ne pas mettre tous les œufs dans le même panier
Cela paraît évident, mais il ne faut pas miser l’intégralité de ses moyens de communication web dans les médias sociaux (temps/argent) dont vous ne possédez pas « les murs » (Facebook ou Twitter). Ils sont peut être actuellement populaires, mais pourraient bien décliner dans un avenir proche, comme abordé dans l’article. Votre communauté et vos efforts seraient alors réduits à néant.

Promouvoir les chartes
Avant de s’inscrire à un média social et dans la page d’accueil devraient figurer un lien vers une charte d’expression. Celle-ci devrait exprimer les engagements qu’une marque et les consommateurs qui viennent interagir doivent respecter.Cette charte permet à une entreprise de mettre en valeur ses bonnes pratiques en matière d’écoute et de dialogue tout en rappelant les règles présentes sur internet.

 

Charte visuelle issue de l’article externe : Charte d’expression sur les médias sociaux et la 2.0 attitude. 


Sélectionner voire créer son média social
Ne pas se disperser sur tous les médias sociaux, mais plutôt se concentrer sur ceux qui apparaissent les plus efficaces dans l’immédiat, mais aussi réfléchir aux plus pertinents et stratégiques pour l’avenir. L’ouverture de son propre blog, forum ou site web communautaire vous permet d’avoir plus de flexibilité dans sa création et de garder pour vous toutes les données collectées. Si vous en avez les moyens et le temps, sautez le pas ! Vous êtes aussi moins dépendant des conditions d’utilisation, donc plus chez vous comme vu précédemment. Néanmoins, attention aux informations personnelles que les utilisateurs sont de moins en moins prêts à fournir. Je pense même (mais cela n’engage que moi) que c’est là une des raisons qui risque peut être de conduire Facebook à sa perte.
Suivez-moi via:
– Flux RSS
– Facebook et
– Twitter (@poleurent)


Leave A Comment

Author Details

J'ai 4 ans d'expérience en agence, ainsi que chez l'annonceur en France et à l'étranger. Depuis 2010, j’anime un blog sur WordPress pour partager mon avis et mes connaissance sur les stratégies webmarketing, content management, médias sociaux, mobile et e-mail marketing. Je suis auteur d'un livre publié début juin 2016 sur une méthode innovante pour attirer vos prospects et multiplier vos leads, rendez-vous et ventes avec vos clients. Quelque soit la taille de votre entreprise, cette méthode a déjà fait ses preuves. Je peux vous aider à la mettre en place et l’optimiser. En recherche d’emploi en webmarketing / communication web sur Lille, visitez ce site pour découvrir mon profil.

Share Post